Tendance à la retraite avant l’heure

Seule une minorité de Suisses travaillent jusqu’à l’âge de la retraite.

Six personnes sur dix (58%) quittent le monde du travail avant l’âge officiel de la retraite. Seul 32% remplissent leur pensum jusqu’au bout. Et un dixième continue au-delà de l’âge limite.

La proportion élevée de retraites anticipées a surpris, peut-on lire dans «NZZ am Sonntag», qui se base sur l’étude Swisscanto 2018. René Raths, membre du conseil d’administration de Swisscanto Prévoyance SA, est préoccupé par la hausse de l’espérance de vie et donc, par la durée plus longue des retraites: en 2035, environ 2,3 travailleurs financeront un retraité, contre près de quatre pour un aujourd’hui. La «tendance» à prendre une retraite anticipée observée entre en contradiction avec le discours politique dominant qui veut élever l’âge de la retraite. Selon l’étude, une hausse au-delà de 65 ans va continuer de rencontrer une forte résistance auprès de la population.


Prospérité et usure

Les personnes qui partent plus tôt le font en moyenne un an et demi avant l’âge officiel. C’est un signe de prospérité en Suisse, selon René Raths. Mais il y a une autre raison. Pour Matthias Kuert Killer, du syndicat Travail suisse: «Nous constatons qu’une proportion considérable de travailleurs de 60 ans sont épuisés et ont atteint les limites de leur santé». Le travail du bâtiment, mais aussi la pression due à la numérisation dans tous les secteurs n’y sont pas étrangers.

Mais, bonne nouvelle, les caisses de pensions se portent bien. Elles présentent un taux moyen de couverture de 113% et disposent d’une réserve pour fluctuation de valeur de 13% par rapport aux engagements contractés


- Le Nouvelliste 4 juin 2018

Nous nous tenons à votre disposition pour une étude de votre couverture de prévoyance.

Pour toutes questions, contactez-nous

info@hestiaconseils.ch

+41 27 565 79 53

www.hestiaconseils.ch